Association Française des Femmes Médecins

Actualités

Dans un souci permanent de maintenir le lien avec ses adhérentes et leur donner accès à des informations médicales, scientifiques ou éthiques de qualité, l’AFFM organise des réunions médicales nationales, tel son Colloque annuel, ou régionales par le biais des sections locales.

Psoriasis : Actualités cliniques et thérapeutiques - Jeudi 6 Novembre 2014

logo noreva seul LOGO Genévrier labo

 

L'AFFM a organisé Jeudi 6 Novembre 2014 à 18h00 une réunion dédiée à la dermatologie avec le soutien des Laboratoires NOREVA (www.noreva-laboratoires.com) et et des Laboratoires GENEVRIER (www.laboratoires-genevrier.com) .

La réunion s'est déroulée dans la Salle Bleue de l'Hôpital Européen Georges Pompidou (75015 Paris).

Les Docteurs Anne-Claire FOUGEROUSSE et François MACCARI, dermatologues à l'Hôpital d'Instruction des Armées Bégin, ont traité un thème passonnant et pourtant plutôt méconnu : PSORIASIS : actualités cliniques et thérapeutiques.

Un compte-rendu complet sera publié dans le prochain Hygie (n°64 - disponible en décembre 2014) et mis en ligne très rapidement.

L'AFFM remercie sincèrement les intervenants pour la qualité de leurs interventions et les laboratoires présents pour leur soutien, qui a permis à cette réunion d'avoir lieu.

DSCN1905.JPG


Lire la suite

Les femmes médecins s’informent…

Les femmes médecins s’informent…

Et encore une fois, les délégations régionales sont exemplaires.

Non seulement elles créent une convivialité favorable à leur profession et à leur épanouissement, mais aussi elles organisent des conférences passionnantes.

Françoise Le Bail a prévu de parfaire les connaissances des adhérentes de Bretagne en interrogeant le Docteur Hayat Aiouaz sur « les cardiopathies congénitales de l’âge adulte ». Cette cardiologue, diplômée de cardiologie pédiatrique et congénitale, est bien connue de la population brestoise, après avoir participé à « La journée de sensibilisation aux cardiopathies congénitales » ou avoir animé la réunion sur «  Sport et cardiopathies congénitales ».

Catherine Barlier, pour la région Grand Est, invite le Docteur Laurence Boyer, praticien hospitalier dans le service des maladies infectieuses et tropicales du CHU de Nancy...


Lire la suite

« Quelle place pour les usagers à l’hôpital, aujourd’hui et demain », synthèse Docteur Marie-Dominique Ghnassia


Lire la suite

Une erreur de mobilisation...

Le 28 juin 1914, le monde allait être précipité dans une guerre mondiale, suite à l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l’Empire austro-hongrois….

Et l’unique femme médecin de cette Grande guerre allait être mobilisée par erreur.

Nicole Mangin, entrée à la Faculté de médecine de Paris, nommée externe des hôpitaux de Paris en 1899, est mobilisée le 2 août 1914.Elle se rend sur son lieu d’affectation à l’hôpital thermal de Bourbonne-les-Bains où on découvre que c’est une femme… Elle est nommée médecin auxiliaire puis médecin-major, comme ses confrères. Elle sera la seule femme médecin à porter l’uniforme militaire au cours de la guerre et sera envoyée dans un secteur réputé calme : Verdun !


Lire la suite

Réunion AFFM - QUE PEUT APPORTER LA MICRONUTRITION OU LA PHYTOTHERAPIE ? - Jeudi 19 Juin 2014

DSCN1897.JPG DSCN1910.JPG DSCN1899.JPG DSCN1905.JPG

l'AFFM, en collaboration avec le Laboratoire PILEJE, a organisé une réunion Jeudi 19 Juin 2014 à l'HEGP. Quelques photos et un compte-rendu complet sont disponibles en cliquant ci-dessous sur "lire la suite".


Lire la suite

21 avril 2014. 70 ans … déjà ? 70 ans…seulement ?

Aujourd’hui, nous célébrons l’anniversaire du droit de vote octroyé aux Françaises par une ordonnance du Général de Gaulle depuis Alger, ordonnance élaborée par le Comité Français de Libération Nationale, en regard de la participation des Françaises à la Résistance.

Les femmes étaient toujours exclues de la vie politique de leur pays, toujours victimes de la loi salique, qui interdit la transmission de la couronne à une femme ?…

Certes, Olympe de Gouges, la première, avait revendiqué l’égalité des hommes et des femmes, en 1791, dans la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne : « la femme a le droit de monter à l’échafaud, elle doit avoir le droit de monter à la tribune ». Elle ne bénéficiera que de la première condition…

145 ans plus tard, à la faveur du Front populaire (1936), trois femmes, non éligibles, deviendront sous-secrétaires d’Etat : Irène Joliot-Curie à la Recherche scientifique, Suzanne Lacore à la Protection de l’enfance, Cécile Brunschwicg à l’Education Nationale, suscitant autant d’espoirs que de désillusions….

 

 


Lire la suite