Association Française des Femmes Médecins

La naissance au « naturel », libération ou aliénation - Dossier n°1 Sept.2013

La naissance au « naturel », libération ou aliénation - Dossier n°1 Sept.2013

Auteur : Dr Marie-Claire Brusset

Extrait :

Compte-rendu de la conférence du Mercredi 22 mai 2013

Le CALM (Comme A La Maison) a organisé une table ronde afin d’aborder la notion du naturel dans la naissance.

RAPPEL DU COMUNIQUE DE PRESSE DU 22 MAI 2012, présenté par le Docteur M-C. Brusset dans Hygie n°55.

- Une maison de naissance est un lieu d’accueil ; de suivi de grossesse destinée aux femmes enceintes et à leur famille, dès lors que l’accouchement et le post-partum restent dans leur cadre physiologique.

- Le CALM a créé, en 2008, la maison de naissance des Bleuets, reliée à sa maternité pour répondre à de nombreuses femmes qui refusent d’accoucher dans les « usines à bébé ».

Dès 1998, le ministre de la santé, Bernard Kouchner, a souhaité mettre en place des maisons de naissance à proximité immédiate de maternités de classe II et III, où les femmes pourraient accoucher sous l’entière responsabilité » des sages-femmes.

Ces maisons existent en Europe, aux Etats-Unis, au Canada, en Australie, au Japon et au Brésil. Il est étonnant que la France enregistre en ce domaine un tel retard.

 

TABLE RONDE DU 22 MAI 2013, soit un an plus tard.

Cette table ronde a réuni des intervenants venus d’horizons variés : sages-femmes, soignants libéraux et hospitaliers, psychologues, médecins, anthropologues, membres d’associations.

Ainsi Jacqueline Lavilonnière, sage-femme riche de 30 années d’expérience en libéral, a comparé la douleur physiologique de l’expulsion tout à fait maîtrisable par les sages-femmes aux douleurs non physiologiques des accouchements dystociques. Une bon diagnostic dans le développement de la grossesse doit permettre d’adresser ces femmes au bon moment dans les maternités.

Les réflexions sur la douleur ont dominé les débats, dans la mesure où la pratique de la péridurale est exclue des maisons de naissance.

Les sages-femmes ont exprimé leur colère. Elles désirent des maisons de naissance indépendantes des structures hospitalières. Elles veulent en assurer la gestion, répondre aux nombreuses demandes des femmes, en sachant qu’elles peuvent assurer leur suivi personnalisé, depuis le début de leur grossesse jusqu’au retour rapide à la maison, en les surveillant cependant jusqu’à la reprise de leur autonomie.

Elles s’opposent aux maternités qui, disent-elles, travaillent dans l’urgence, avec excès de médicalisation, monitoring, péridurale quasi systématique et retour à la maison deux jours plus tard.

Les maisons de naissance se veulent également des lieux de vie et de partage d’information entre parents, et avec les professionnels, soutien à la parentalité.

La sénatrice du Rhône, Muguette Dini, invitée à cette soirée a promis la discussion d’une loi dans les meilleurs délais. Elle a tenu parole car la loi a été votée par le Sénat le 13 juin et doit être présentée à l’Assemblée nationale dès la rentrée parlementaire.

Participaient à cette table ronde :

- Jeanne Weiss-Rouanet, médecin anesthésiste

- Jacqueline Lavillonnière, sage-femme libérale

- Palmira La Riva Gonzales, anthropologue (docteur en anthropologie à l’Université Paris Ouest Nanterre)

- Liliane Feuillet, psychologue clinicienne depuis 20 ans à l’hôpital franco-britannique

- Maud Arnal, sage-femme à la maternité des Lilas

- Madeleine Akrich, secrétaire du CIANE depuis 2010

- Claire Piot, représentante d’ « Osez le féminisme »


IL A ETE DEMANDE A DES ADHERENTES DE L’AFFM CE QU’ELLES EN PENSAIENT.

Certaines nous ont envoyé des témoignages que nous publierons avec leur autorisation.

Docteur Isabelle Bohl - Section Grand Est

Docteur Céline Descombes - Section Bretagne

Docteur Helen Le Guern - Section Bretagne

Docteur Sophie Fournière - Section Bretagne

De même lors de la réunion du Bureau élargi du 6 juin 2013, les avis ont été unanimes : les sages-femmes ont une pratique obstétricale que bien des médecins pourraient leur envier. Néanmoins, peut-on aujourd’hui se passer d’un plateau technique de sécurité ?

La discussion est ouverte…

 

Quelques informations utiles :

Association pour la maison de naissance des Bluets
6, rue Lasson
75012 Paris

Contact : smar@mdnclam.org

www.mdncalm.org