Association Française des Femmes Médecins

NOUVEAUTES THERAPEUTIQUES DANS LA ROSACEE

NOUVEAUTES THERAPEUTIQUES DANS LA ROSACEE

Auteur : Docteur Françoise NICO – Docteur Francine VIOLETTE, Dermatologues

Extrait :

La rosacée est une maladie chronique, relativement fréquente, survenant chez des adultes d’âge moyen avec un pic de fréquence vers 50 ans, prédominant chez la femme, le plus souvent à peau claire. Elle est affichante, retentit sur la vie socioprofessionnelle et affective. Elle évolue par poussées et reste difficile à traiter.
De nouveaux espoirs sont possibles avec l’arrivée récente de deux traitements.

La rosacée est une maladie chronique, relativement fréquente, survenant chez des adultes d’âge moyen avec un pic de fréquence vers 50 ans, prédominant chez la femme, le plus souvent à peau claire. Elle est affichante, retentit sur la vie socioprofessionnelle et affective. Elle évolue par poussées et reste difficile à traiter. De nouveaux espoirs sont possibles avec l’arrivée récente de deux traitements.

Cliniquement la rosacée associe au niveau du visage, à des degrés divers : érythème, œdème, papules et pustules.  Dans 50% des cas  une atteinte oculaire  est présente à type de sensation de brûlures, de picotements, de sensibilité à la lumière, de larmoiement, de sècheresse oculaire : elle sera prise en charge par les ophtalmologistes. Très souvent on note une intolérance cutanée consistant en une irritabilité lors de l’application de produits locaux. Classiquement l’inflammation cutanée dans la rosacée augmente avec l’exposition au soleil, l’alcool, le stress, l’activité physique intense, les bains chauds, les boissons chaudes et la nourriture épicée.

SOOLENTRA est une nouvelle crème topique à base d’ivermectine, à 10mg/g, antiparasitaire à large spectre, appartenant à une classe de macrolides spécifiques les avermectines, indiquée dans le traitement des papules et des pustules. L’ivermectine a une action antiparasitaire et une action anti inflammatoire en inhibant la production de cytokines pro inflammatoires.
La posologie d’une application par jour favorise l’observance. Dès la troisième semaine d’utilisation la crème à base d’ivermectine a montré une efficacité significativement supérieure à celle de la crème au métronidazole avec une tolérance comparable jusqu’à la seizième semaine de fin d’étude.
Les  évènements indésirables peuvent être des picotements, brûlures, sécheresse, démangeaisons. L’application le soir, au coucher, d’une quantité équivalente à un pois est répartie sur chacune des cinq zones du visage (front, menton, nez et les deux joues) en étalant de façon uniforme et en évitant les yeux, les lèvres et les muqueuses. Il est nécessaire de se laver les mains après l’application.

La crème SOOLENTRA n’est pas recommandée  pendant la grossesse et ne doit pas être utilisée pendant l’allaitement.
Elle est soumise à une prescription médicale.

MIRVASO est un gel topique de tartrate de brimonidine à 3mg/g, agoniste des récepteurs alpha 2 adrénergiques responsables de la vasoconstriction des petits vaisseaux. Il est le premier médicament indiqué dans le traitement symptomatique de l’érythème facial associé à la rosacée.                                                                              Cliniquement, on observe dès la trentième minute, une réduction de l’érythème strictement limitée à la zone d’application et qui va durer 8 à 12 Heures après cette application.  Le maximum d’efficacité se situe à 3mois, est stable pendant les douze mois de l’étude, sans rebond à l’arrêt du traitement.
Des effets indésirables sont survenus surtout durant les trois premiers mois de l’étude : aggravation de l’érythème et/ou  bouffées vasomotrices, prurit, irritation cutanée, aggravation de la rosacée, sensation de brûlures, dermite de contact.
Réservée à l’adulte, une application par jour est nécessaire au moment souhaité par le patient, à la dose de 0,5g à 1g maximum soit cinq petits pois de gel à répartir uniformément sur les cinq zones du visage en évitant les yeux, les paupières les lèvres, l’intérieur du nez. En cas de contact avec ces zones un lavage abondant est nécessaire. Il est indispensable de se laver les mains immédiatement après l’application.
On peut, quelques minutes après l’utilisation de MIRVASO, appliquer une crème hydratante ou une crème traitant les papules et pustules de la rosacée. Ce gel ne doit pas  être utilisé pendant la grossesse et l’allaitement.
De nouveaux produits permettant de traiter la rosacée-oubliée depuis dix ans- peuvent être  enfin prescrits, répondant ainsi à un besoin médical. Leur efficacité se poursuit à long terme. Ils ne doivent pas être prescrits chez l’enfant, la femme enceinte ou allaitante.

Liens d’intérêts : Les auteurs déclarent n’avoir aucun lien d’intérêt en rapport avec l’article.