CES 2019 – la Santé mon amour

Le secteur de la Santé a été la tendance phare du Consumer Electric Show (CES) de Las Vegas, le salon annuel des nouvelles technologies, grâce notamment aux investissements des starts-up et des développements de l’Intelligence Artificielle, de la robotique… et l'explosion des objets connectés, tant dans la Santé professionnelle que le Bien-être, notamment avec les groupes américains tels Google ou Amazon.

Signe de la tendance, le Digital Health Summit, l’équivalent d’un congrès médical, a pris son importance au CES, avec la rencontre entre spécialistes et intervenants sur l’avenir des soins de santé numériques.
A noter également la création du village français, Smart santé, conçu pour recevoir la cinquantaine de starts-up de la French Tech.
Le domaine de la Santé, dans cette explosion de données, est arrivé en ordre dispersé au CES, entre Santé véritablement professionnelle et Bien-être et Fitness..
Les thérapies digitales ont été très présentes, accompagnées pour le coup par des industriels du médicament qui développent des stratégies dites « beyond the pill » (au-delà du médicament).
La Réalité Virtuelle (VR), la Réalité Augmentée (RA) ainsi que l’Intelligence Artificielle (IA) [en savoir plus ici] et le deep learning sont restés les vedettes du CES.

Charlie arrive…
Charlie, c’est le robot médical autonome et interactif de New Health Community, une start-up toulousaine. 1,60 mètre pour 65 kg, Charlie a été conçu pour accompagner personnel de Santé et patients au sein d'un établissement hospitalier. Il se déplace en réelle autonomie, peut converser à distance à partir d'un ordinateur ou d’un smartphone, être piloté par le geste ou par la voix. Il met à disposition des patients tensiomètre, oxymètre, stéthoscope et apporte également des informations concrètes comme le parcours médical des patients, des tutoriels, d’applications interactives. Un patient éduqué et informé de sa maladie, selon son concepteur, Nicolas Homehr, médecin généraliste, diminue son stress et le positionne dans sa responsabilisation.
Des modules d'intelligence artificielle ont été développés pour Charlie qui est transformable selon les demandes.
La commercialisation est annoncée pour l'été 2019.

… Withings revient…
Withings, avec ses rocambolesques rachats par Nokia puis par son fondateur deux ans plus tard, Eric Carreel, a présenté une nouvelle montre analogique, Move ECG, qui permet de mesurer son ECG qui apparaît instantanément dans l'application Health Mate. Si une FA a été détectée, elle sera indiquée et le résultat pourra être envoyé au médecin enregistré. Cette montre sera disponible au printemps 2019.
C’est aussi un coach santé qui mesure l'activité quotidienne (marche, course, natation et nombre de marches montées). Ceci dit, les tests entre les différents objets connectés que nous avons pu comparer n'ont jamais trouvé les mêmes mesures. A utiliser donc avec une certaine réserve lors du nombre de vos pas lors de vos footing et autre marche…

… La poste également
Etre soigné grâce au numérique, tel est le credo lancé cette année. Après son annonce faite au CES 2018 et son application santé, le groupe La Poste, qui a emmené cette année quinze starts-up, dont six dans le domaine Santé, fait évoluer l'offre de Docapost, sa filiale santé.
Fort de la plus grande base de données de santé en France avec 45 millions de dossiers de santé actifs, La Poste passe maintenant au mode industriel en présentant trois innovations :

Un assistant digital (Adel) du groupe Elsan (1) qui accompagne les patients dans leurs parcours d'hospitalisation jusqu'à leur retour avec trois fonctions principales : les étapes dans l'établissement hospitalier, la connexion avec l’équipe médicale une fois sorti, les formalités administratives.
La Poste a créé pour les particuliers, en partenariat avec Cerba Healthcare, (2) un service de récolte et de stockage d’analyses médicales au sein de son application. La visualisation des documents se présentant sous format pdf (et donc facilement transférable) ou visuel en graphiques ou courbes de suivi.
Enfin, une application destinée à la chirurgie bariatrique et l'hyperobésité est la troisième innovation,  en partenariat avec l’IHU de Strasbourg. Elle permet aux patients d'interagir à distance avec le personnel médical et de bénéficier d’un suivi médical. Cette application s'accompagne d’un jeu d'objets connectés (oxymètre, tensiomètre, balance, bracelet).

Mais également
Orange Business Services a été également présenté par l'intermédiaire de sa filiale Enovacom, spécialisée dans l'exploitation des données de santé hospitalières.
Pharmagest (groupe Welcoop) était également présente afin de présenter ses derniers développements en matière de santé digitale avec son application Health Journey Portal et son boitier « e-health box » pour le maintien à domicile des personnes âgées.
En matière d'intelligence articielle, ExactCure, accompagnée par Dassault Systèmes, propose la création d'un jumeau digital d'un patient pour simuler l'effet d'un médicament sur son organisme.

Pascal Wolff

(1) Elsan, premier groupe de cliniques français.
(2) Cerba Healthcare, premier groupe de laboratoire biologique français avec 400 établissements.