Gare aux Robots et aux Gorilles – Horreur et Tremblements

Imprimer
Isabelle Gautier AFFM

“Avant, les robots assistaient les travailleurs humains. Désormais, c’est l’inverse.”  

Le magazine américain The New Yorker consacrait un grand article  le 19/10/2017 intitulé “Bienvenue à nos nouveaux maîtres, les robots”, sur les effets  de l’automatisation sur l’économie américaine. Interrogeons nous sur  les effets de la robotisation dans la santé.

Oscar WILDE aimait à dire  « Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières ».

Qui a peur du transhumanisme et de la course à l’échalote immortelle ?  Woody, 26 scientifiques (I) et moi parce que «L’éternité c’est long surtout vers la fin ».

Le fracas technoscientifique des NBIC (2)  fait trembler le monde.  NBIC n’est pas un nouveau stylo mais « Nanotechnologie, Biologie, Informatique  Sciences Cognitives »

La crainte raisonnée que leurs associations  engendrent un homme hybride, en rupture existentielle paraît fondée.  Ce saut de registre irréversible n’est ni l’œuvre de Dieu ou du Diable mais la part de l’Homme.

Les robots  vont-ils nous vampiriser ? 

Quand l’Arabie Saoudite a donné un statut juridique à un robot, pardon, une ROBOTE, la terre n’a, hélas, pas tremblé.

La ROBOTE-CITOYENNE s’appelle SOFIA comme  si la sagesse des femmes ne peut être qu’artificielle!

L’idée que certaines nations se font de la femme est atterrante. L’ONU en est resté coi, et les associations féminines muettes, ce qui n’est pas  leur  genre. Mutisme et aveuglement ne peuvent que nous inquiéter sur les capacités éthiques des hommes  à maîtriser, contrer, éliminer les dérives.

« Zeus aveugle ceux qu’il veut perdre »

Le  monde du travail a été  forgé et écrit par les hommes pour les hommes.

SOFIA sort toute enferraillée des data-bases, gavée d’algorithmes masculins. L’intelligence artificielle n’est pas neutre.

Avant d’être artificielle elle est naturelle. La fabrique des données se construit dans un univers viril  à  85%.   Depuis plus d’un siècle la femme travaille, s’émancipe de la « maternance » et du paternalisme – mais elle reste à distance des sciences dures. Les excès d’un « néoféminisme victimaire puritain et sexiste  ne résoudra pas la question des biais de genre, ethniques, culturels et éthiques dans la fabrique des algorithmes et des données.  Les femmes doivent investir de monde des  sciences et de l’informatique pour les façonner et donner leur empreinte

Quand le robot remplace le gorille, comment communique-ton?

 « Que souhaitons nous faire des machines artificiellement  intelligentes et affectives dans notre société ?» demande  Pr Laurence DEVILLERS i

L’empire généticien et robotique accouche de mutations sociétales plaçant le médecin au cœur de choix qui le dépassent. Cet empire se métamorphosera selon  la dynamique évolutive qui veut que, par sa nature même, le vivant  meurt.

Le désir de vivre humainement dans le meilleur des mondes probables serait-il la dernière illusion ou faut-il, avec Laurent ALEXANDRE  pleurer « la mort de la mort » ou rire de « la guerre des intelligences » ?        

 

Dr Isabelle GAUTIER Psychiatre

Présidente de l’ASSOCIATION FRANÇAISE DES FEMMES MÉDECINS